Une seule et unique route relie Saint-Pétersbourg à Moscou, la M10. Je me fais le plus discret possible sur le bord de la route. Je rode ma technique pour éviter de me retrouver sur les bas-côtés à cause de chauffeurs de camion indélicats. 

Tel un routier, je me désaltère dans les stations-essence ou dans les nombreux КАФЕ qui bordent la M10.

Peu avant Novgorod,je me repose au bord d un étang où de nombreux enfants se baignent. Trois jeunes viennent s'installer près de moi. СЕРГЕЙ (Serguei), le plus volubile d'entre-eux, me propose une bière et des gâteaux apéritifs aux calamars. Nous discutons comme nous le pouvons. Il parle en Russe, je réponds au hasard. J'écris ou je dessine sur le sol pour me faire comprendre.

A Novgorod, je trouve un emplacement pour la nuit, loin du vacarme de la M10, au bord d'un petit cours d'eau dans lequel se reflète le coucher du soleil.

...